Comment la fin de lheure dt peutelle contribuer augmenter la fatigue du conducteur

<p>L’arrivée de l’automne entraîne avec elle la fin de l’heure d’été, soit le moment où plusieurs d’entre nous ont hâte de réajuster leurs montres et cadrans. Après tout, il est souvent difficile de dénicher une heure de sommeil supplémentaire. Toutefois, un tel changement d’heure peut grandement affecter négativement la sécurité routière. Le 3 novembre prochain, on passera à l’heure d’hiver, ce qui signifie que les journées seront plus courtes et que cela aura un impact négatif notre corps et notre moral. Des études ont démontré qu’il y a une corrélation grandissante entre les accidents de la route et le début de l’heure d’hiver. En effet, la fin de l’heure d’été contribue à augmenter la fatigue des conducteurs. Par conséquent, il est primordial de demeurer doublement vigilant durant cette période.</p>

<p><b>Sommeil</b></p>

<p>Winston Churchill avait une vision extrêmement optimiste de l’heure d’été et affirma ceci à la blague :</p>

<p><i>« Un bâillement de plus par un beau matin de printemps et une sieste de plus par une belle soirée d’automne. »</i></p>

<p>En réalité, la plupart des gens ne peuvent profiter de cette heure de sommeil supplémentaire puisque notre horloge biologique prend un certain temps à se régulariser. Nous nous concentrons énormément sur cette fameuse heure de sommeil gagnée, mais cela dépasse largement le concept global. Le corps humain adopte un rythme circadien, soit un procédé naturel et interne qui régule le cycle veille/sommeil toutes les 24 heures. On l’appelle communément : l’horloge biologique. Le fait de changer nos cycles de veille/éveil d’une heure a un impact sur notre horloge biologique. De plus, la lumière est l’un de nos principaux régulateurs. Alors, lorsqu’il y a moins de lumière (durant la nuit), le cerveau produit davantage de mélatonine, ce qui nous rend somnolent. À première vue, le début de l’heure d’hiver semble être une tradition sans réelle conséquence. Toutefois, son effet sur notre rythme circadien impacte grandement notre sommeil, notre métabolisme, notre humeur, nos fonctions biologiques et notre productivité.</p>

<p>Par conséquent, les périodes prolongées d’obscurité peuvent engendrer de la somnolence au volant. En 2007, le gouvernement du Canada a réalisé un sondage sur la sécurité routière qui indiquait qu’environ 60 % des conducteurs ont pris le volant alors qu’ils étaient fatigués. De plus, cette même étude révéla que 15 % des répondants se sont déjà endormis au volant.</p>

<p><b>Ne sous-estimez pas l’impact de la conduite lorsque vous êtes fatigué</b></p>
<p>Le fait de conduire lorsqu’on est fatigué est souvent éclipsé par d’autres formes de conduite avec facultés affaiblies, telles que l’alcool au volant ou l’envoi de textos. Par conséquent, la conduite dans un état de fatigue ne peut autrement qu’être dangereuse. Il n’existe aucune façon de déterminer le niveau de fatigue d’une personne, ce pourquoi la plupart des gens prennent la route alors qu’ils ne devraient pas.</p>

<p>Les usagers de la route doivent savoir que, même s’ils se sentent alertes, cela ne signifie pas que tous les autres conducteurs autour d’eux le sont.</p>


<p><b>Autres préparatifs </b></p>
<p>La préparation du véhicule va bien au-delà de l’ajustement d’heure. Assurez-vous que tous les phares soient propres et fonctionnent adéquatement afin de bien voir la route et qu’on vous voit bien en retour. Deux autres points importants à vérifier à cette période de l’année sont : le niveau des liquides de votre véhicule et la pose de pneus d’hiver.</p>

<p><b>Nous sommes là pour vous aider de toutes les façons possibles</b></p>
<p>Des blessures peuvent changer la vie d’une personne à tout jamais. Si vous avez subi des blessures à la suite d’un accident automobile, il est primordial de consulter un avocat afin d’obtenir un avis juridique. Chez Sicotte Guilbault, nous allons bien au-delà de la défense de vos droits. Nous visons à bâtir une relation solide avec nos clients et comprendre comment ils vivent avec les conséquences de leur accident automobile. Cela peut comprendre les réclamations d’assurance, les réclamations d’indemnisation d’accident avec responsabilité, les indemnités s’y rattachant, l’assurance hypothécaire, les prestations pour maladies graves et les prestations d’invalidité du Régime de pensions du Canada.</p>

Michel Sicotte

Michel Sicotte

Associé(e)

Share